Le braula






Au large d'Ouessant, il y a des Abeilles qui affrontent les tempêtes de l'Iroise.
Abeilles, c'est le nom des remorqueurs de haute mer qui veillent sur le rail d'Ouessant
Sur l'île, il y a des abeilles qui vivent leur vie d'abeilles, qui arpentent la lande
Ronces, bruyères, herbes maritimes odorantes
Leurs antennes les guident
Leur dos ressemble à un champ d'herbes sèches
Avec leurs ailes qui semblent si fragiles, elles affrontent les vents violents qui viennent de l'Atlantique et qui balaient l'île
Ce sont des abeilles noires.
Elles ont la chance de vivre sur la terre d'Ouessant où il n'y a pas de varroa
Les varroas sont des acariens qui font souffrir les abeilles du continent
Partout ils ont pris la niche écologique d'un très ancien hôte des abeilles, un pou qui n'en est pas un, une mouche en fait: le braula cœca
Depuis des millénaires, les braulas et les abeilles vivent des vies entrelacées
Les varroas sont arrivés et les braulas ont disparu
Ouessant est un des derniers lieux en Europe où l'on peut encore les rencontrer
Agrippés qu'ils sont à la fourrure des abeilles avec leur griffes pareilles à des peignes à myrtilles
Pour combien de temps encore?
Combien de temps encore pourront ils vivre leurs vies entrelacées?
Qui se soucie d'un pou qui disparaît


Images, programmation du microscope :
Emmanuelle Content
Antoine Petat
Jean-Pierre Martin

Montage et animation :
Emmanuelle Content
Antoine Petat

Musique :
Fabien Cothenet

Images enregistrées au Département de Mesures Physiques de l'IUT de Bourges
Sur un microscope électronique à balayage LEO 1455 VPSE