Une abeille, une île, des hommes, un Conservatoire.

Une abeille, une île, des hommes, un Conservatoire.

Voici 20 ans qu’un apiculteur, Mr Georges HELLEQUIN eut l’idée, au combien prémonitoire, de
protéger l’Abeille Noire Bretonne sur son île : Ouessant. Rejoint par des apiculteurs
continentaux, une association fut constituée. Les successeurs héritiers ont oeuvré pour en
faire un Conservatoire reconnu et une référence pour la recherche scientifique apicole.

Présentation :

. le motif : les missions


Protéger et garder une abeille présentant des qualités génétiques et sanitaires.

Le Conservatoire de l’Abeille Noire à Ouessant poursuit une mission d’utilité apicole,
environnementale et scientifique, comprenant 3 objectifs :

. protection sanitaire et préservation de la diversité génétique de l’Abeille Noire
écotype breton , importée sur l’île,
. sélection et élevage de reines à destination de l’apiculture continentale dans le but
de réactiver la génétique de cette race et intervenir ainsi dans la logique de la
biodiversité,
. Fournir aux recherches scientifiques apicoles un animal biologiquement sain,
incontournable.


 intervenir dans des actions apicoles spécifiques :
« abeille sentinelle de l’environnement »,
« plan de sélection régional ».

. Le lieu :


L’île d’Ouessant, offre sa protection, séparée du continent par 18 Km de mer, rempart naturel aux
incursions inopportunes d’abeilles continentales, polluées, malades ou porteuses d’une génétique
indésirable,

Le Stiff , locaux annexes au phare, appartenant au Conservatoire du Littoral comprennent :
les espaces de vie de l’association et la miellerie ,
Un lieu ouvert au public : exposition du Conservatoire du Littoral ainsi que la boutique expo de
l’association.

Menez Meur ; en partenariat avec le Parc d’Armorique, le Conservatoire gère un rucher continental
dans le Parc Régional de Menez Meur, dans le cadre du plan de conservation des races locales
(Conseil Régional).

. Les acteurs :


L’abeille : écotype breton, de race pure, importée, soignée, protégée par les soins des apiculteurs
bénévoles du Conservatoire depuis 20 ans, est la seule abeille saine en Europe. Elle est devenue un
patrimoine de l’île. La maintenir en l’état (génétique et sanitaire) représente un défi auquel se
consacre, au jour le jour, l’équipe du Conservatoire.

Les hommes :

. un technicien apicole salarié, responsable vigilant de la diversité génétique, du suivi
des ruchers et de l’élevage.
. des apiculteurs et apicultrices adhérents bénévoles qui aident ponctuellement le
technicien dans ses taches.
. Des adhérents sympathisants engagés dans un soutien à la mission du Conservatoire
. des stagiaires scientifiques ou en formation apicole, environnementale
. l’équipe administrative élue de l’association loi 1901.


 


 

Les partenaires scientifiques :

. Ecole vétérinaire de Nantes ( ONIRIS)
. Agoscope Liebeffeld-Posieux
. L.E.G.S
. LVMH Recherche
. FNOSAD
. Université de Bourges
. Les moyens :


Pour assurer le remplacement du matériel apicole et non apicole, équiper une miellerie, pourvoir au
transport (traversée) et à l’hébergement des bénévoles, garantir le salaire du technicien, le
Conservatoire a multiplié ses sources financières:

. Subventions : Conseil Municipal ; Conseil Général ; Conseil Régional,
. adhésions,
. partenariats : LVMH Recherche; Guerlain « contrat miel » ; « développement durable » ,
. mécénat : fondation « Ensemble »
. vente de miel :
. vente de reines et d’essaims.


 

Témoignage :

Finistérienne, originaire de Lanmeur vétérinaire je rentre dans l’enseignement dans les écoles vétérinaires en 1980. Je suis
actuellement Professeur à ONIRIS (Ecole Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l’Alimentation, Nantes Atlantique) et
enseigne la parasitologie et l’« écologie vétérinaire ». Par ailleurs, je suis responsable du développement du Centre Vétérinaire
de la Faune Sauvage et des Écosystèmes des Pays de la Loire (CVFSE), dans lequel je dirige une équipe travaillant sur l’«Animal
sentinelle de la santé des écosystèmes ».

C’est dans ce cadre que cette équipe a effectué une étude d’épidémio surveillance d’une cohorte de 17 ruchers des Pays de la
Loire, et d’un 18ème : un rucher témoin à l’île d’Ouessant. Cette étude large, portant sur des analyses d’échantillons (des ruchers
(analyses toxicologiques, analyses des agents infectieux, analyses du pollen) couplées avec des données du paysage et des
données d’enquêtes concernant les pratiques des utilisateurs du paysage a permis de confirmer que le rucher témoin choisi était
valide : car il s’est avéré que tant, par les données toxicologiques que des agents infectieux, c’est celui qui en comportait le
moins ; de plus les reines d’Ouessant ont encore une vitalité de plus de 4 ans (voire 5 à 6 ans), contrairement à ce qui se passe
sur le continent. Les pollens récoltés, typiques de la flore existante sont le garant de l’origine et de la qualité organoleptique du
miel.

C’est pour toutes ces raisons que le travail du Conservatoire est précieux pour toute la communauté scientifique qui trouve là du
matériel de qualité utilisé comme témoin dans de multiples études, matériel qu’il est indispensable de préserver en l’état
(véritable sanctuaire) qui permettent de bénéficier d’une preuve du bon état des colonies dans un milieu préservé par l’Homme.

 Monique L’HOSTIS

Conclusion :

Le conseil d’administration actuel s’emploie à pérenniser la structure actuelle du Conservatoire
dans son fonctionnement

dans la garantie des ressources,

 par une recherche constante de l’amélioration des procédures techniques apicoles et des procédures
prophylactiques de protection sanitaire,

par un souci de communication pour faire connaître la mission du Conservatoire et sensibiliser aux
risques vitaux auxquels est exposée l’abeille à Ouessant.


Nous joindre :

Site internet :

abeill36.acanb.odns.fr

Bureau :

Président : Jacques KERMARORET : 06 07 97 47 05

Secrétaire : Jean François GUILLAUME : 02 98 75 55 84 ;

Trésorier : Luc BLONDIN :02 98 39 01 80

Enregistrée le 01/12/1989 sous le numéro W291002198 à la sous-préfecture de Brest - Siège Social : Mairie d'Ouessant – 29242